Ce qu’il faut savoir sur l’entretien des plantes d’aloe vera

L’aloe vera est une espèce d’aloès d’origine incertaine mais cultivée depuis longtemps dans la région méditerranéenne, en Afrique du Nord et dans les îles Canaries. Cette belle plante a été adoptée en médecine traditionnelle dans de nombreuses régions du monde : D’abord en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, puis en Inde, en Chine et principalement en Asie après le 10e siècle et en Amérique après le 17e siècle. Actuellement, le gel d’aloès est principalement utilisé dans la composition de cosmétiques ou de boissons. Plante d’intérieur aux mille vertus, l’aloès est à la fois facile d’entretien et d’un bel aspect décoratif. Reconnu pour ses propriétés médicinales curatives, il est régulièrement utilisé en cosmétique. Son feuillage, aussi élégant qu’original, est particulièrement résistant à la chaleur. Cette plante est tenace et pourtant, elle est en danger. Que vous l’éleviez à l’intérieur de votre maison en hiver, ou à l’extérieur en été, savoir en prendre soin demande un certain savoir-faire. Dans cet article, nous allons aborder les points suivants : * Quel est le meilleur environnement pour cette plante ? * Les maladies les plus courantes qui touchent l’aloe vera * Quelques précautions pour prendre soin de votre plante * Comment protéger l’aloe vera en hiver ?

Quel est le meilleur environnement pour cette plante ?

L’Aloe vera doit pousser dans un pot large et peu profond. Les pots très petits ou trop lourds ne sont pas recommandés, car il est difficile de les déplacer. Il doit se trouver dans un sol poreux et nutritif, il est donc conseillé d’introduire dans le pot un peu de terre avec du sable. Les racines de ce type de plantes ne supportent pas le contact avec l’eau, c’est pourquoi elles ont besoin d’un sol à drainage facile et rapide. Nous vous conseillons d’arroser votre aloe vera tous les 15 ou 20 jours, en utilisant peu d’eau et en la versant directement sur le sol, sans laisser le pot rempli. N’oubliez pas que si vous dépassez la quantité d’eau recommandée, votre plante risque de pourrir. En revanche, si vous remarquez que certaines feuilles sont très fines et ridées, cela signifie qu’elles ont soif et ont besoin d’un peu plus d’eau

Les maladies les plus courantes qui touchent la plante d’aloe vera

Cette plante a plusieurs ennemis principaux ; l’un d’entre eux est un parasite appelé coccidie. Il s’agit de petits insectes, facilement repérables par l’amas farineux blanc qui apparaît sur les feuilles. De plus, ils sont connus pour se nourrir de leur sève et s’installer sur les feuilles. Ainsi, des traces blanches apparaissent sur ses feuilles et votre aloe vera jaunit, signe qu’il est malade. Pour soigner votre plante, il faut les asphyxier en épongeant les feuilles avec de l’alcool ménager et enlever celles qui sont fanées pour la soulager. Les poux des racines se remarquent à la base de la plante car ils la sucent pour en absorber la sève. Les premiers signes sont typiquement des taches blanches, qui ressortent même sur les faces internes du pot. Si vous voyez une de ces taches, vous devez l’arroser avec des pesticides chimiques ou biologiques, et transplanter votre plante après avoir nettoyé les racines

Quelques précautions pour prendre soin de votre plante

L’aloe vera pousse dans des zones arides. Un excès d’arrosage est donc à éviter. Il faut également éviter les cache-pots pour que l’eau ne stagne pas. Sachez que cette plante est sensible au manque d’eau et peut réagir à certaines causes environnementales. La maladie dont elle souffre le plus est la pourriture des racines. Si votre aloe vera a un aspect triste et malade, vous pouvez le faire revivre en changeant de pot, après avoir enlevé toutes les racines molles ou noires. Si votre aloe vera a l’air aplati, que ses feuilles ont un sérieux relâchement et qu’elles pendent carrément, c’est probablement dû à un manque de lumière naturelle. Veillez à ce que la température ambiante soit supérieure à 20 degrés C, sans exposition directe pour éviter les coups de soleil

Comment protéger l’aloe vera en hiver ?

Si vous vivez dans une région froide, vous devez protéger votre plante. La meilleure solution est de les rentrer dès l’arrivée de l’hiver. Trouvez une pièce lumineuse, qu’il s’agisse d’un garage ou d’une véranda, où vous pourrez placer votre plante. Vous allez rapidement constater une amélioration de votre plante. Vous devez les placer, en fonction de leurs besoins en soleil, près des fenêtres pour qu’elles en profitent au maximum. Cependant, il faut éviter de les mettre en contact avec la vitre car si les températures extérieures sont très basses, le froid pourrait être transmis à la plante à travers la fenêtre. Si vous n’avez pas assez d’espace pour les placer à l’intérieur, placez-les autour de vos pièces. Évitez seulement de les laisser à proximité des conduits de ventilation, car elles pourraient se dessécher ou, au pire, se flétrir. Prendre soin d’une plante d’aloe vera dans votre maison, ou même à l’extérieur dans votre jardin ou sur votre balcon, est une tâche facile. Avec des conditions de culture adéquates et des informations sur les conseils d’entretien des plantes d’aloès, vous pouvez facilement la cultiver. L’aloès est très décoratif avec son feuillage original et élégant et c’est une plante très résistante. De plus, elle a de nombreuses autres utilisations dans la médecine traditionnelle et les produits cosmétiques. Elle apprécie particulièrement la chaleur et se plaît à l’extérieur en été et à l’intérieur en hiver. En plus de tout cela, votre aloe vera produit de temps en temps une grande tige de petites fleurs en forme de clochettes. Une fois les fleurs fanées, vous pouvez couper la tige à la base. Enfin, les plantes d’aloès produisent également de nouvelles plantes plus petites, parfaites pour la multiplication. Maintenant que vous savez comment prendre soin d’une plante d’aloe vera, vous devriez en ramener une chez vous.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap