Comment rempoter une plante – Conseils pour réussir

Le rempotage d’une plante n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît. Il peut sembler difficile parce que beaucoup de choses peuvent mal se passer, comme endommager la plante en l’enlevant incorrectement ou en ne la rempotant pas de la bonne manière. Cela pourrait entraîner la mort de la plante. Le rempotage est une étape essentielle pour la bonne croissance des plantes ; il offre beaucoup d’espace à leurs nouvelles racines et permet de renouveler la matière organique dont elles ont besoin. La plupart des plantes d’intérieur sont rempotées, et certaines plantes d’extérieur qui poussent dans des pots ou des conteneurs doivent également être rempotées fréquemment. Il faut savoir préparer un nouveau pot, retirer la plante de son ancien pot et préparer la plante pour son nouveau pot, ce qui rend le rempotage facile et vous permet de profiter de la joie d’un rempotage réussi. Cet article vous fournit des informations sur les points suivants : – Pourquoi les plantes en pot ont-elles besoin d’être rempotées – Préparation d’un nouveau pot – Préparation de la plante – Rempotage de la plante – Précautions à prendre lors du rempotage – Meilleure saison pour rempoter – Comment rempoter les grandes plantes ?

Pourquoi les plantes en pot ont-elles besoin d’être rempotées ?

Les plantes ont besoin de nutriments présents dans la matière organique du sol ; ils sont essentiels à la survie d’une plante mais constituent une ressource limitée. Les plantes collectent ces nutriments et s’en nourrissent, puis l’arrosage les entraîne au fond du pot, ce qui les élimine et laisse la plante démunie. Le rempotage permet alors de reconstituer la réserve de matière organique, dont les plantes se nourrissent, et de leur donner un nouvel espace pour se développer

Préparation d’un nouveau pot

Lorsque vous rempotez une plante, vous devez choisir un pot légèrement plus grand, à moins que vous ne souhaitiez changer de look. Choisissez un pot plus grand et plus profond de 1 à 2 pouces que l’ancien. Il est nécessaire de choisir un pot avec des trous de drainage pour permettre à l’excès d’eau de s’écouler, car vous ne voulez pas que l’eau reste au fond du pot et provoque le pourrissement des racines. Désinfectez le nouveau pot pour vous débarrasser de tous les minéraux ou débris qu’il a pu accumuler et qui peuvent également nuire à la santé de la plante. Si vous avez l’intention d’utiliser un pot en terre cuite pour rempoter, faites-le tremper pendant un certain temps avant de l’utiliser. Couvrez les trous de drainage avec quelque chose qui laisse passer l’eau, comme une serviette en papier ou un filtre à café, afin d’empêcher la terre de s’échapper et de ralentir le processus de drainage, permettant ainsi à l’eau de s’infiltrer dans le sol et d’aider votre plante. Mettez quelques centimètres de terre dans le nouveau pot pour servir de base aux racines

Préparation de la plante

Vous devez arroser votre plante, car il est plus facile pour elle de sortir de son ancien pot si la motte de racines est humide. Retirez soigneusement la plante de son ancien pot. Si elle est difficile à retirer, vous pouvez tapoter légèrement le fond du pot ou secouer la plante pour libérer ses racines. À l’aide de votre cisaille, taillez la motte de racines pour exposer des racines plus fraîches au nouveau sol, coupez les racines mortes, blessées, décolorées et fragiles. Utilisez de l’alcool à friction sur vos ciseaux avant de les utiliser et entre les coupes pour garder votre plante en bonne santé. Démêlez les racines restantes pour qu’elles soient plus en contact avec le nouveau sol

Rempotage d’une plante

Mettez une couche de terre pour donner une base à votre plante, et placez-la sur la nouvelle terre au centre du pot. Veillez également à ce qu’elle se tienne bien droite. Mettez de la terre dans le pot tout autour de la motte de racines jusqu’à ce qu’elle soit uniforme. La plante est soutenue et peut se tenir debout toute seule. Laissez un centimètre en dessous du haut du pot pour éviter les débordements lors de l’arrosage. Il se peut que vous deviez bourrer le pot si la plante est lourde, car cela aide à la maintenir stable et régulière. Arrosez votre plante abondamment ; cela aide les racines de la plante à absorber les nutriments du sol et à s’adapter au nouveau pot. Vous devrez peut-être ajouter de la terre pour combler les espaces vides une fois que l’eau aura traversé le sol. Après le rempotage, il est préférable de garder la plante à l’abri du soleil et d’une forte humidité

Précautions à prendre lors du rempotage

Certaines plantes ont une sève un peu toxique, comme le lis de paix. Il est donc préférable de porter des gants lorsque vous manipulez ces plantes. Si vous avez l’intention de fendre certaines plantes, portez des lunettes pour éviter que la sève ne vous gicle dans les yeux. Les plantes sont tendres et n’aiment généralement pas être manipulées de manière excessive ; dans certains cas, le rempotage peut provoquer un choc de transplantation. Dans certains cas, le rempotage peut provoquer un choc de transplantation. Ce choc est généralement bénin lorsque la plante est manipulée avec soin

Meilleure saison pour rempoter une plante

Il est essentiel de savoir à quelle saison rempoter une plante pour que le rempotage soit réussi. Le début du printemps est la meilleure saison pour rempoter, car les plantes entrent dans une phase de végétation (une phase de croissance des feuilles) et sont mieux équipées pour faire face aux changements. Les plantes nouvellement achetées doivent être rempotées car elles sont vendues lorsqu’elles ont maximisé leur pot. Les jeunes plantes doivent être rempotées au moins une fois par an pour maintenir leur croissance et leur santé, tandis que les plantes plus grandes doivent être rempotées tous les deux ans

Comment rempoter les grandes plantes

Le rempotage d’une grande plante d’intérieur peut être aussi facile que le rempotage d’une petite plante puisqu’elles ont les mêmes besoins. Si la plante a atteint une taille qui ne permet pas le rempotage, l’alternative est de renouveler régulièrement la terre de surface. Cela signifie qu’il faut enlever la vieille terre jusqu’au point où les racines commencent à apparaître, en veillant à ne pas les blesser, et une fois la terre enlevée, il suffit de remplir l’espace avec un nouveau mélange de terre et d’arroser.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap