Distinguer les plantes annuelles des plantes vivaces

Qu’il s’agisse de fleurs d’ornement ou de légumes, les plantes ont un cycle de vie défini, sauf accident particulier qui les fait mourir de façon anormale. On distingue ainsi deux catégories de plantes : les plantes annuelles et les plantes vivaces. Il existe également des plantes bisannuelles, dont l’aspect change au fil des saisons. Les plantes annuelles, comme les coquelicots, ne survivent que par temps chaud. Les feuilles, les tiges et les racines disparaissent au début de l’hiver. Seules les graines libérées résistent au froid. Au printemps suivant, elles peuvent germer et produire de nouvelles graines. Les plantes vivaces peuvent vivre plusieurs années. En automne, les arbres à feuilles caduques (par exemple le platane) et les arbustes, comme la vigne, perdent leurs feuilles, laissant sur leurs branches des bourgeons bien protégés du froid et de la pluie par leurs écailles. D’autres plantes (comme les tulipes, les dahlias, les iris, etc.) perdent leurs feuilles et leurs tiges et ne conservent que leurs parties souterraines résistantes, les bulbes, les rhizomes ou les tubercules, qui portent des pousses. Au printemps, les bourgeons des plantes vivaces se développent ; les tiges et les feuilles réapparaissent. Ainsi, les plantes vivaces continuent à vivre année après année. Au fil de votre lecture, vous découvrirez les éléments suivants : – Description des plantes vivaces – Soins des plantes vivaces – Description des plantes annuelles – Soins des plantes annuelles – Plantes bisannuelles

Description des plantes vivaces

Les plantes vivaces vivent longtemps. La plupart d’entre elles fleurissent chaque année. Une plante vivace est une plante qui peut vivre plusieurs années. Elle survit à l’hiver sous forme d’organes souterrains spécialisés, protégés du froid et mis en réserve (racines, bulbes et rhizomes). C’est une plante vivace et non ligneuse qui revient chaque année et ne fabrique pas de bois, contrairement aux arbres et aux arbustes. Le terme “plante vivace” est plus souvent utilisé par les jardiniers pour désigner une plante herbacée qui résiste aux rigueurs de la mauvaise saison, qu’il s’agisse du gel hivernal ou de la sécheresse des étés chauds. En horticulture, ce terme peut être opposé à “annuelle” ou “bisannuelle” Cependant, de nombreuses plantes “annuelles” peuvent être vivaces sous certains climats ou dans leur environnement d’origine. Toutes les plantes ligneuses (arbres, arbustes ou buissons) sont vivaces. Leur floraison et leur production de graines n’entraînent pas leur mort puisqu’elles sont vivaces. Il faut distinguer : – Les plantes vivaces éphémères : ce sont les plus faibles. Elles sont assimilées à des annuelles ou des bisannuelles et sont donc arrachées à la fin de leur floraison lorsque le gel les a tuées (digitale et thunbergia) – les vivaces herbacées : ces plantes vivaces se flétrissent à l’arrivée de l’automne, restent au repos pendant l’hiver grâce à leurs organes de survie (bulbe, rhizome ou tubercule), puis réapparaissent au printemps. Elles se multiplient par les graines qu’elles produisent ou par reproduction asexuée résultant d’une fragmentation (bouture ou division). – Les vivaces ligneuses : ce sont des arbres et arbustes qui perdent leurs feuilles, passent l’hiver mais ne meurent pas et reprennent leur croissance au printemps, dès l’arrivée des beaux jours. Les vivaces peuvent conserver leur feuillage à la mauvaise saison. Le plus souvent, la feuille se dessèche et la plante survit grâce à la souche laissée dans le sol. Certaines plantes vivaces peuvent survivre dans les conditions climatiques adaptées à leur habitat d’origine. Ainsi, les plantes vivaces d’origine tropicale ne peuvent être cultivées dans les climats tempérés ou froids que sous forme d’annuelles ou de plantes de serre, à l’abri pendant la saison froide. Quelques exemples de plantes vivaces : asperge, cardon, menthe, fraisier, pervenche, valériane, iris, marguerite, muguet, muguet, tulipe et dahlia

Soins des plantes vivaces

Saison après saison, apprenez à prendre soin des plantes vivaces pour que leur souche se développe et vous apporte chaque année plus de fleurs et une touffe plus massive. Vous pouvez planter des plantes vivaces tout au long de l’année. Le seul inconvénient réside dans les périodes de gel. Il est conseillé de le faire au début de l’automne sur un sol bien drainé. Suivez nos conseils pour bien entretenir vos plantes vivaces. Entretien des plantes vivaces au printemps : – Si vous ne l’avez pas fait en hiver : enlevez toutes les parties sèches de la plante (feuilles et tiges) – Désherbez soigneusement autour de la base de la plante vivace pour éviter qu’elle ne concurrence les mauvaises herbes au moment de la reprise – Incorporez du compost bien décomposé en griffant la terre au niveau des racines – Gardez la tige dégagée pour donner aux nouvelles pousses toute la lumière dont elles ont besoin.

Entretien des vivaces en été : – Arroser les jeunes plantations de vivaces – Poursuivre le désherbage – Supprimer régulièrement les fleurs fanées. Entretien des vivaces en automne : – Désherber au pied des vivaces – Profiter de la floraison prolongée des vivaces d’été en continuant à supprimer les fleurs fanées. Entretien des vivaces en hiver : Pendant la saison froide, les vivaces disparaissent de la surface du sol. Elles passent l’hiver en souche, il est donc important de marquer leur emplacement à l’aide d’une étiquette – Désherbez toujours le terrain pour le maintenir propre et sans concurrence avec les racines de votre plante vivace – Enlevez toutes les parties aériennes de la plante : feuilles et tiges séchées. Sauf si vous souhaitez les conserver pour abriter des insectes auxiliaires (coccinelles) pendant l’hiver – Paillez généreusement la souche avec des frondes de fougères

Description des plantes annuelles

Les plantes annuelles accomplissent l’ensemble de leur cycle végétatif en une seule saison. Elles produisent donc leurs fleurs, leurs fruits et leurs graines l’année où elles sont semées, puis elles peuvent se dessécher et mourir. Cependant, cela ne signifie pas nécessairement qu’elles peuvent disparaître, car certaines des graines tombées au sol peuvent germer l’année suivante. C’est ce qu’on appelle les semis spontanés. Elles ont l’avantage de pousser et de fleurir rapidement et d’être faciles à entretenir, ce qui est idéal pour remplir rapidement les jardinières ou les massifs. Elles sont disponibles sous différentes formes (suspendues, couvre-sol, érigées) et dans un vaste choix de couleurs, ce qui vous permet de trouver rapidement des plantes qui s’intègrent dans vos compositions existantes, ou de combler les vides dans les pots ou les massifs. Elles sont admirées pour leur capacité à fleurir rapidement un jardin pendant l’été et l’automne

Plantes annuelles Entretien

Pour répondre à leurs besoins, ces plantes ont généralement besoin d’un sol fertile, meuble et bien drainé. Il est recommandé d’ajouter du compost au sol lors de la plantation ou un engrais pour fleurs en granulés à libération lente. Au milieu de l’été, il est souvent nécessaire de répéter cette fertilisation pour maintenir la vigueur et la floraison. Vous pouvez enlever les fleurs fanées au fur et à mesure qu’elles s’épanouissent pour faciliter la croissance des nouvelles tiges. Fertilisez et rabattez les plantes pour maintenir leur vigueur. Vers la fin du mois de juillet, certaines plantes annuelles commencent à montrer des signes de dégénérescence. Pour les revigorer, rabattez-les – taillez les plantes en deux pour éliminer une grande partie du feuillage jaunissant et des graines qui se forment. En plus de la taille, l’apport d’engrais est approprié. Après cette cure de jouvence, les annuelles reprennent leur croissance et refleurissent rapidement jusqu’à la fin de la saison. Leur cycle de vie étant concis, elles ne nécessitent qu’un arrosage régulier, surtout après la plantation. Arrosez, de préférence le matin, et attendez que la terre soit sèche avant d’arroser à nouveau. Apportez régulièrement de l’engrais, au moins une fois par semaine. Par ailleurs, les plantes annuelles sont peu sensibles aux maladies, mais peuvent être attaquées par des pucerons, auquel cas elles doivent être traitées

Plantes bisannuelles

Les plantes bisannuelles ont besoin de deux ans pour fleurir et s’épanouir avant de mourir. La première année, elles ne produisent que des feuilles. La plante se développe et stocke des réserves. La deuxième année, elle forme une ou plusieurs tiges aériennes, avec ou sans feuilles, qui peuvent fleurir avant de donner des graines. Les capucines, les centaurées et le lin blanc sont des plantes bisannuelles. La première année, la plante développe un système végétatif : racines, tiges et feuilles. Ensuite, elle entre en dormance pendant les mois froids. Souvent, la tige reste courte et les feuilles sont proches du sol. La plante survit généralement à la mauvaise saison avec ses bourgeons au niveau du sol. De nombreuses plantes bisannuelles nécessitent un traitement par le froid ou une vernalisation avant de pouvoir fleurir. Les plantes, en particulier les plantes herbacées, sont généralement divisées en annuelles, bisannuelles et vivaces. D’une part, les plantes annuelles meurent à la fin de la saison et disparaissent entièrement, à l’exception des graines. Les bisannuelles sont des plantes qui fleurissent à la fin de la deuxième année. La première année est consacrée au développement végétatif de la plante et au stockage des réserves. En revanche, les plantes vivaces sont des plantes dont la durée de vie est de plusieurs années et dont la floraison et la production de graines ne conduisent pas nécessairement à la mort de la plante.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap