Fleur de laurier-rose : La beauté toxique

Le laurier-rose (Nerium oleander) est un arbuste à feuilles persistantes et ornementales, avec de petites feuilles brillantes et des fleurs roses. Il a un parfum délicat et est très facile à entretenir. Cependant, l’ingestion des parties de la plante qui contiennent des glycosides peut avoir un impact sur les muscles cardiaques, c’est pourquoi il faut être très prudent dans son utilisation. Un surdosage peut entraîner une intoxication grave. Dans les sections suivantes, nous vous présentons :

* Origine et description d’une fleur de laurier-rose

* Comment cultiver et entretenir la fleur de laurier-rose ?

* Utilisations de la fleur de laurier-rose

* Toxicité, effets et traitement médical

Origine et description de la fleur de laurier-rose

Le laurier-rose, seule espèce classée jusqu’à présent dans le genre Nerium, est un arbuste de la famille des Apocynaceae. Il est connu sous le nom de Nerium ou laurier-rose en raison de sa ressemblance avec l’olive olea. L’Asie du Sud-Ouest serait la région d’où elle provient, mais son origine n’est pas clairement identifiée. Cette plante provient peut-être aussi du Maroc ou de l’est du Portugal, donc de la région méditerranéenne, et son origine peut être étendue aux régions méridionales de la Chine.

Le laurier-rose est l’une des plantes de jardin les plus toxiques couramment cultivées. Le laurier-rose peut atteindre une hauteur de 6,5 à 19,7 pieds, tandis que ses feuilles sont disposées par paires et colorées en vert foncé. Les fleurs se présentent sous forme de grappes et sont magnifiquement colorées. Elles peuvent être pourpres, rouges, roses ou jaunes, et ont souvent des inflorescences avec des fleurs doubles. Elles ont une corolle à cinq lobes et dégagent un parfum sucré. Le fruit est une capsule qui contient de nombreuses graines. Plus de 400 espèces de lauriers-roses sont connues dans le monde entier.

Les fleurs de laurier-rose sont spectaculaires et sont largement utilisées comme plantes ornementales, en particulier dans les pays au climat chaud. En Californie, on les trouve souvent pour séparer les voies sur les autoroutes.

Comment cultiver et entretenir le laurier-rose

Le laurier-rose n’est pas prétentieux ; il fleurit du printemps à l’automne en passant par l’été. La plante n’aime pas l’excès d’humidité et ne résiste pas aux températures très basses. Lorsque les hivers sont très froids, les plantes doivent être mises en pot et placées à l’intérieur.

Le laurier-rose, plante vivace, supporte la sécheresse ou un sol pauvre en nutriments. Bien qu’il contienne des substances toxiques, le laurier-rose est cultivé pour sa beauté et vous obtiendrez une floraison spectaculaire si vous l’exposez en plein soleil, mais il peut également être cultivé dans des zones partiellement ombragées.

La plantation du laurier-rose n’est pas difficile. Bien qu’elles aiment un sol au pH neutre, ces plantes peuvent s’adapter à n’importe quel type de sol. Si votre sol est excessivement pauvre, vous pouvez y ajouter quelques substances organiques telles que du compost, afin d’améliorer l’absorption de l’eau. Après la plantation, vous devez arroser régulièrement votre plante jusqu’à ce que les racines se soient bien développées.

Après sa floraison au printemps, il est idéal de couper les branches superflues afin de conserver une taille optimale à votre plante et une belle couronne. Pour cultiver un laurier-rose en pot, il convient de choisir un réceptacle approprié qui doit être toujours plus haut que large, à raison de deux pour un, en veillant à ce que toutes les racines poussent vers le bas. Le fond du pot doit être recouvert d’une couche de gravier de 5 cm d’épaisseur. Remplissez ensuite le pot d’un mélange de terreau, de deux parts de compost et de fumier, de deux parts de terreau pour fleurs et d’une part de sable à gros grains.

Le laurier-rose est une plante qui aime la lumière et la forte chaleur. Par conséquent, l’emplacement idéal près de votre maison serait près d’un mur sud ou sud-ouest, où la plante est à l’abri du vent et de la pluie. Pendant la nuit, le mur chauffé peut apporter la chaleur nécessaire à votre plante.

Utilisations de la fleur de laurier-rose

En Inde, le laurier-rose est utilisé en médecine traditionnelle dans le traitement de la lèpre, des affections dermiques et oculaires. Les feuilles sont également utilisées comme antidotes aux morsures de serpent. Il est souvent préparé sous forme d’infusion ou de macération de feuilles vertes avec des graines de tomate et de l’oignon blanc comme remède antirhumatismal.

En raison de son potentiel toxique, le laurier-rose n’est plus très populaire aujourd’hui. Les feuilles sont connues pour leur effet cardiotonique et ont un effet diurétique prononcé. En outre, on leur a découvert des propriétés sédatives et antibactériennes contre les micro-organismes gram-positifs et gram-négatifs (études in vitro).

Toxicité, effets et traitement médical

La fleur de laurier-rose contient de nombreuses toxines connues, telles que des glycosides cardiaques comme l’oléandrine et la nérine, ainsi que des toxines comme les saponines et le nérioside. Ces toxines sont présentes dans toutes les parties de la plante et sont toxiques même si la plante est sèche. Une seule feuille ingérée par un bébé ou un jeune enfant peut entraîner la mort. Les toxines sont très concentrées dans la sève qui, si elle entre en contact avec la peau humaine, peut provoquer un engourdissement et une irritation très grave.

Les symptômes d’une intoxication au laurier-rose sont des éruptions cutanées, des troubles de la vision, des troubles du transit, des vomissements, des battements de cœur irréguliers, des vertiges, des évanouissements, une diminution du pouls et une dépression. Le laurier-rose est également dangereux pour les ruminants : bovins, ovins, chevaux, entre autres. Par exemple, 100 grammes de laurier-rose peuvent tuer un cheval adulte. La manifestation de l’effet de l’ingestion de la plante chez un cheval est un rythme cardiaque anormal et de la diarrhée.

En cas d’intoxication au laurier-rose, il faut demander d’urgence une assistance médicale. Les remèdes les plus courants en cas d’intoxication au laurier-rose sont les lavages d’estomac, l’administration de charbon de bois et, si l’induction de vomissements n’a pas d’effet, l’administration de médicaments.

Le taux d’intoxication par le laurier-rose est assez faible dans le monde, mais il apporte aussi de bonnes nouvelles pour les futurs patients. À cet égard, il ne faut pas négliger le fait que des recherches sont en cours sur la possibilité de découvrir un remède contre le cancer à l’aide d’extraits de laurier-rose.

En définitive, le laurier-rose est un arbuste charmant et parfumé, mais aussi très dangereux en raison des substances toxiques qu’il contient. Faites attention à l’endroit où vous le placez afin que vos enfants ou vos animaux de compagnie n’y aient pas accès.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap