La fleur d’Alyssum est une belle plante qui apporte une touche parfumée et colorée à votre jardin

L’alysse, communément appelée corbeille d’or, est une plante de rocaille très tendance qui offre une floraison printanière si étincelante qu’elle a inspiré de nombreux noms de bijoutiers ! La plante appartient à la même famille que l’aubriète. Le genre comprend quelques espèces incontournables, comme l’alyssum saxatile, l’alyssum des montagnes, ou l’alyssum blanc.

La plante a une croissance rapide et résiste à la sécheresse. Elle pousse au soleil, dans les rocailles, sur les murets, pour décorer les bordures, éclairer les massifs et même les pots avec sa floraison solaire.

Elle aime les sols arides, calcaires et pierreux, ce qui en fait une plante idéale pour les nouveaux jardins. La plante peut s’élever de 10 à 40 cm de hauteur. Parfois, elle fleurit dans des massifs plus étendus, formant des tapis de belles touffes fleuries.

En lisant ces lignes, vous apprendrez ce qui suit :

* Description

* Caractéristiques principales

* Où planter l’Alyssum ?

* Quand et comment planter l’Alyssum ?

* Soins et entretien

* Ravageurs et maladies

Description de l’Alyssum

L’alyssum, ou plus communément appelé “corbeille d’or”, est une plante herbacée vivace de la famille des brassicacées, comme les choux, poussant naturellement dans les régions montagneuses, pierreuses et rocailleuses d’Europe centrale et méridionale, d’Asie et d’Afrique du Nord.

Le genre alyssum comprend plus de 150 espèces d’annuelles, de vivaces persistantes et de sous-arbrisseaux. Aussi, cette herbacée vivace buissonnante s’étale en touffes effilées parfois dressées et plus ou moins compactes, évoquant une corbeille.

Plutôt basse, elle forme rapidement un bon couvre-sol qui ne peut dépasser 10 à 40 cm de hauteur pour un étalement d’environ 30 à 50 cm. La plante se multiplie et a une durée de vie courte d’environ cinq à six ans.

Le feuillage est persistant à semi-persistant selon la dureté du climat, alternant le long de tiges souvent très ramifiées et parfois terminées par une épine.

L’Alyssum est composé de petites feuilles vert pâle de 1 à 3 cm de long, entières, pures, oblongues à ovales, recouvertes d’un beau duvet blanc ou gris argenté. Certaines variétés sont panachées de vert et de crème.

L’alyssum saxatile est l’espèce la plus commune dans nos jardins.

Principales caractéristiques

L’alysse est l’une des premières fleurs du printemps. Sa floraison unique, d’un jaune ensoleillé, transforme la plante en un véritable panier de fleurs dorées.

D’avril à juillet, cette végétation compacte, mais un peu molle, disparaît sous des nuages de petites fleurs lumineuses qui recouvrent toute la touffe. Les fleurs mesurent 5 à 10 mm de diamètre chacune et sont composées de quatre pétales en forme de cœur. Certains cultivars comme ‘plenum’ ont des fleurs doubles.

Elles sont de couleur jaune citron à jaune d’or très vif, semblable à celle du pissenlit. Selon les espèces, elles exhalent un parfum de miel légèrement sucré et sont toutes particulièrement mellifères, attirant de nombreux insectes butineurs tout au long de la période de floraison.

Durant l’été, elles se transforment en petites baies rondes et vertes qui se ressèment facilement où elles veulent dans le jardin. Généreuse et frugale, l’alyssum est une plante facile à cultiver en plein soleil dans n’importe quel sol bien drainé, même rocailleux. La plante est rustique jusqu’à 15 degrés C et plus tolérante à la sécheresse,

De plus, elle est parfaite pour coloniser des endroits du printemps à l’été, formant de vigoureux tapis dorés ou blanc pur dans les parterres de fleurs, les bordures d’allées, les pots, les jardinières, ou même les bacs en pierre.

Où planter l’Alyssum ?

Très rustique à partir de -15°C, l’alyssum pousse presque partout. C’est une plante de rocaille frugale qui pousse naturellement dans les sols pauvres et caillouteux. Elle a besoin d’une exposition ensoleillée et s’accommode d’un sol ordinaire, rugueux ou sablonneux, même sec et calcaire, à condition qu’il soit bien drainé. Cette plante rocailleuse supporte bien la sécheresse et peut pousser dans peu de terre.

La corbeille d’or est le couvre-sol idéal pour éclairer les zones un peu arides délaissées par les autres plantes, pour fleurir une rocaille ou des massifs écrasés par le soleil, pour border un chemin, un parterre ensoleillé, ou pour s’immiscer entre les pavés. Elle s’adapte très bien en pot, en bac, ou suspendue sur les balcons et terrasses au soleil.

Quand et comment planter l’alysse ?

Nous vous conseillons de planter l’alyssum au printemps, de mars à mai, en dehors des périodes de gel, bien qu’il soit également possible de planter les godets au début de l’automne.

Pour créer un beau couvre-sol lumineux en pleine terre, laisser environ 5 à 7 pieds et espacer d’un à 40 cm. Évitez de planter dans un sol trop lourd et trop compact. Dans ce cas, apportez du sable grossier et plantez-la en pente si le sol retient l’eau.

Creusez un trou de deux à trois fois le volume de la motte. Etalez également une première couche drainante (gravier, billes d’argile) et placez votre panier doré sans enterrer le collet. Remplissez à parts égales de terre et de gravier, tassez légèrement et arrosez généreusement.

Soins et entretien

Parfaitement rustique et vivace, une fois bien enraciné à la lumière, l’alysse ne demande presque aucun soin et peut se passer d’eau.

Parfois, on ne peut arroser qu’en période de sécheresse intense et prolongée. Si vous cultivez une corbeille d’or en pot, arrosez plus régulièrement et laissez le substrat s’assécher entre les arrosages.

Aucun engrais n’est nécessaire. Au contraire, un sol trop fertile nuirait à la forme de la plante : l’alysse est une vivace à la frugalité sans faille ! Pincez les tiges fin mai pour favoriser la ramification de la plante et maintenir une végétation courte, et coupez les branches fanées. De même, pour favoriser la floraison, taillez légèrement les touffes en juin après la première floraison.

En fin de floraison, tailler légèrement la touffe en raccourcissant les tiges de moitié à l’aide d’un sécateur afin de l’épaissir et d’éviter les semis envahissants. Après quatre ou cinq saisons, les touffes peuvent perdre de leur vigueur. Il faut alors les diviser pour renouveler les plantes.

Ravageurs et maladies

L’alysse est peu sensible aux maladies. Il ne craint pas grand-chose. Au printemps, protégez le jeune feuillage des limaces et des escargots : utilisez du purin de fougère pour lutter contre leurs attaques et suivez nos conseils pour une lutte naturelle !

Le sol doit toujours être bien drainé. Sinon, l’oïdium peut apparaître par temps chaud et pluvieux, repérable aux pustules pourries. Il faut tailler les parties atteintes et éviter d’arroser le feuillage. En cas d’invasion de pucerons : pulvériser de l’eau et du savon noir.

L’alysse est l’une des premières belles fleurs qui éclosent au printemps ! Du printemps à l’été, cette plante vivace forme d’éblouissants coussins de petites fleurs jaune d’or ou blanches pour l’alysse blanc. Frugale, elle est idéale pour les terrains ensoleillés et très drainants. La plante est facile à cultiver, gratifiante, et ne nécessite aucun soin. Rustique, tolérant la sécheresse estivale, la plante est magnifique dans les rocailles, les murs fleuris et les bordures ensoleillées.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap