La fleur de l’État du Minnesota est une orchidée terrestre spectaculaire que vous pouvez facilement planter dans votre jardin

Le cypripède royal, scientifiquement connu sous le nom de cypripedium reginae, est l’une des fleurs botaniques du continent nord-américain et la fleur de l’État du Minnesota. La plante est grande et trapue. En 1902, la plante a été officiellement désignée comme la fleur de l’État du Minnesota. Le cypripède a de trois à sept feuilles pliées et engainantes à la base.

Elle produit généralement une seule fleur (rarement deux à quatre). L’herbe a un sabot rose à magenta surmonté d’un périanthe blanc. La tige est également couverte de poils qui peuvent irriter la peau.

La plante a une croissance lente et il lui faut parfois plus de 16 ans pour produire sa première fleur. Une seule plante peut vivre plus de 50 ans. Elle pousse le plus souvent dans les forêts sur un sol humide, mais on la trouve également dans les prairies et sur les berges des rivières. Dans des conditions favorables, une seule plante peut produire plus de 200 tiges fleuries. Son aire de répartition couvre le sud-est du Canada et le nord-est des États-Unis.

Au fil de votre lecture, découvrez les éléments suivants :

* Description

* Caractéristiques principales

* Où planter le sabot de la vierge ?

* Quand et comment planter le cypripède ?

* Soins et entretien

* Taille et maladies

Description

Les cypripèdes, proches des sabots de Vénus, sont des orchidées vivaces, dont certaines espèces sont adaptées à la culture en extérieur. En effet, tous les cypripèdes ne sont pas des plantes tropicales, certains sont originaires d’Amérique du Nord, d’Asie tempérée, et même d’Europe.

Vivaces par leur rhizome souterrain, ces sabots de vénus sont caducs en hiver, et ils ne nécessitent aucune protection contre le froid. Les fleurs printanières du cypripède s’épanouissent solitaires ou par paires sur une tige florale de 30 cm à 2 m de haut. Elles sont caractérisées par un grand labelle creux, en forme de pantoufle, de couleur variable selon les espèces et les variétés. Elles fleurissent en mai-juin et leurs feuilles sèchent en août-septembre. Elles préparent leurs nouvelles pousses sous terre entre octobre et décembre. Elles apprécient les sols riches en humus, légers et drainés, mais pas trop secs en été. Certaines variétés conviennent à la culture en jardin, ce qui est rare chez les orchidées. Ces plantes vivaces sont en effet très résistantes au froid, la plupart d’entre elles supportant des gelées jusqu’à -30 degrés !

Caractéristiques principales

La fleur de cypripède se reconnaît à son labelle large, creux et en forme de pantoufle. Le début de la croissance végétative (feuillage) a lieu en mars-avril, tandis que la floraison apparaît en mai-juin. Cependant, l’élimination des feuilles a lieu en août-septembre. La reprise végétative est rapide. Le feuillage est complètement développé en trois à cinq semaines.

Les premières années, chaque plante peut former une seule nouvelle pousse. Le nombre de plantes stagne. Mais avec l’âge, chaque plante devenant plus robuste, le cypripède peut donner deux (ou plus, mais c’est rare) nouvelles pousses. Le nombre de plantes peut augmenter et la plantation peut devenir plus dense. La floraison printanière donne une à deux fleurs sur la même tige florale. Certaines plantes plus âgées peuvent donner trois fleurs.

Où planter la fleur de cypripède ?

Le substrat est le point le plus important à prendre en compte lors de la culture du cypripède. Tout d’abord, le substrat doit être pauvre en matière organique, le moins fertile possible et bien drainé. Par exemple, un mélange à parts égales de tourbe blonde, de tourbe blonde et de tourbe blonde :

Un mélange à parts égales de tourbe blonde, de terreau de feuilles et de terre argileuse du jardin constitue un bon sol. Un mélange à parts égales de sable (ou de pierre de lave broyée) avec un engrais à base de feuilles (ou d’écorces de pin broyées) et de tourbe est une bonne alternative.

Dans tous les cas, le sol doit rester acide, froid et humide, même en été ! Le substrat ne doit pas se dessécher. En hiver, il ne doit pas retenir l’eau en laissant le rhizome inondé.

L’exposition au soleil se fait surtout à mi-ombre. Le soleil chaud du plein sud, surtout en été, peut laisser peu de place au feuillage, qui peut être irrémédiablement brûlé ! Cependant, la fleur de cypripède a toujours besoin d’une bonne dose de soleil.

Quand et comment planter la fleur de cypripède ?

Ces orchidées ne sont pas faciles à trouver, mais certaines jardineries spécialisées en proposent dès le printemps. Plantez-les au printemps (surtout au début), l’important étant que la plante ait le temps de former la prochaine pousse annuelle avant l’hiver. Pour une première expérience avec ces beautés, commencez par l’espèce cypripedium reginae, c’est peut-être la plus “facile”.

Le travail de préparation du sol est essentiel pour développer une grande surface de culture. Pour rappel, les orchidées terrestres à rhizome poussent principalement latéralement, par le biais de nouvelles pousses annuelles. Même pour une seule plante, la préparation du sol nécessite au moins 1 mètre. Mais il est recommandé de planter plusieurs plantes, pour former des groupes, espacées d’environ 0,20 à 0,30 m les unes des autres. Pour un groupe de 10 orchidées, prévoyez une surface d’au moins 6 mètres.

Creusez cette zone sur une profondeur de 0,40 à 0,50 m et “tapissez le fond” avec de la pouzzolane, de la pierre de lave concassée ou des petits cailloux (gros gravier). Cela peut former une première couche de drainage séparant le substrat du sabot de la dame du reste du sol. Remplissez ce trou avec un mélange de tourbe blonde, de compost de feuilles (par exemple de hêtre ou de chêne) et de terre de jardin argileuse (ou de sable grossier).

Soins et entretien

Si les conditions de plantation sont respectées, l’entretien n’est pas compliqué : arroser uniquement avec de l’eau de pluie ou de l’eau osmosée, surtout pas d’eau calcaire, en cas de sécheresse. Ceci est particulièrement important en été pour éviter tout coup de chaleur : une bonne humidité ambiante réduit les dégâts causés par des rayons de soleil trop chauds. N’utilisez pas d’engrais, jamais !

Retirez la tige de la fleur dès qu’elle décline et les feuilles lorsqu’elles commencent à se flétrir.

Taille et maladies

Supprimez la tige florale en la coupant à 5 cm lorsque la fleur se fane. N’hésitez pas à le faire dès les premiers signes de défloraison. De plus, cela peut laisser la plante saine et forte, inutile de perdre de l’énergie pour une fleur fanée.

Les feuilles peuvent également être coupées au début de l’effeuillage, mais vous pouvez aussi les récolter en fin de vie, lorsqu’elles sont devenues brunes.

Les orchidées n’ont généralement pas de véritables ravageurs ou parasites. Cependant, il serait utile de respecter les conditions de culture idéales pour chaque espèce.

Parfois, la nécrose des feuilles se manifeste par des taches brunes allongées et des feuilles molles. Cela est dû à une faible humidité ou à des erreurs de luminosité.

Le cypripède est une plante exigeante en termes de milieu de vie. Pourtant, si les conditions sont réunies, elle peut devenir une véritable attraction dans les espaces verts de votre jardin. Elle peut vous rendre fier et vous rendre heureux en toute saison. Il faut donc apprendre à la cultiver dans les sous-bois clairs ou à la lisière des broussailles, au bord des points d’eau, à la mi-ombre, dans un substrat soigneusement préparé. De plus, le cypripède peut s’associer à des fougères et des hostas.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap