La fleur de l’État du Montana est une plante vivace à faible croissance qui se propage dans le sable meuble et les endroits durs

La racine amère, scientifiquement connue sous le nom de lewisia rediviva, est une espèce végétale originaire de l’ouest de l’Amérique du Nord, des États-Unis et du Canada. Elle a été officiellement désignée comme la fleur de l’État du Montana le 27 février 1895. Le nom spécifique, du latin “redivivus”, signifie “restauré, ravivé, ramené à la vie” Les Amérindiens, notamment les Shoshones, consommaient la racine de cette plante après l’avoir épluchée et cuite (peau particulièrement amère).

La fleur appartenait auparavant à la famille des portulacées et des montiacées. Par ailleurs, la racine amère possède de nombreuses propriétés médicinales et curatives. Elles sont bonnes pour le cœur et les diabétiques. En outre, elle purifie le sang et soulage les maux de gorge.

En lisant ces lignes, vous apprendrez ce qui suit :

* Description

* Caractéristiques principales

* Famille

* Plantation

* Entretien et maintenance

Description de la plante

La racine amère est une petite plante herbacée vivace succulente d’environ 5 centimètres de haut. Son feuillage caduc forme une base d’environ 10 centimètres. De plus, les feuilles vertes foncées sont linéaires. Leur contour est plein, et leur apex est obtus (non pointu).

La racine amère se remarque au printemps lorsqu’elle produit sa floraison luxuriante, et les feuilles restent décoratives et persistantes. Elles finissent par se fondre dans le vert du reste du feuillage. La plante fleurit de manière spectaculaire au printemps. C’est ce qui fait de cette belle fleur populaire un véritable succès dans tous les secteurs de vente.

La racine amère est classée parmi les plantes alpines. Elle déploie une rosette de feuilles épaisses et succulentes d’où émergent d’excellentes tiges portant des fleurs en corymbe. Les fleurs sont de couleurs variées, toujours ardentes, allant du rose vif au blanc en passant par l’abricot. Au cœur des corolles, les étamines dorées se détachent et ajoutent un effet encore plus rafraîchissant à la fleur.

L’espèce de lewisia atteint 20 à 30 cm de haut en fleur mais ne dépasse pas 10 à 15 cm de haut une fois la plante défleurie. Cette rosette décorative peut conserver un aspect plus ou moins aplati avec des feuilles dressées au cœur.

Caractéristiques principales

L’amarante est une plante hermaphrodite qui fleurit du printemps à l’été, de mai à juillet. Ses fleurs actinomorphes sont solitaires au bout de courtes tiges de 1 à 3 centimètres. Elles se composent de six à neuf sépales ovales et d’une quinzaine de pétales lancéolés superposés, longs de 18 à 35 mm et de couleur rose ou blanc pur.

L’ovaire supérieur multicarpellé produit un fruit ovoïde en forme de capsule contenant 6 à 20 graines brunes et brillantes. Initialement, la racine amère se trouve dans les éboulis rocheux élevés. Ce n’est pas à proprement parler une plante de roche sèche, bien qu’elle puisse s’accommoder de la pluie. Elle préfère l’humidité régulière du sol. Cependant, elle peut être plantée sur des murets, des rocailles, des talus, des bordures et des massifs de printemps, par exemple en combinaison avec des myosotis.

Elle pousse très bien en pot et fait également partie des nouvelles plantes recommandées pour les balcons et les terrasses. A cet égard, une combinaison de bulbes d’été ou de plantes vivaces d’été peut rendre les pots attrayants pendant une période plus longue.

La famille

Le genre Lewisia compte 17 ou 18 espèces de plantes dicotylédones originaires de l’ouest de l’Amérique du Nord, du nord du Mexique à l’Alaska en passant par la Californie et l’Oregon et l’ouest du Canada.

Les premiers spécimens de ces plantes ont été collectés par le militaire et explorateur américain Meriwether Lewis lors de la première expédition initiée par les États-Unis et le président Jefferson pour explorer le grand ouest américain et rejoindre l’océan Pacifique. Le genre a été nommé en l’honneur de cet homme en 1814 par le botaniste américain d’origine allemande Frederick Pursh (1774 – 1820). Le leewisia, qui faisait auparavant partie de la famille des portulacées, appartient désormais à la famille des montiacées.

Il s’agit le plus souvent de plantes herbacées vivaces à feuilles caduques, parfois semi-persistantes à persistantes, d’environ 10 cm de haut. Leur répartition dans les zones froides, en altitude ou en latitude, en fait des plantes vivaces adaptées dites alpines. Aussi, la racine amère présente une rosette de feuilles basales disposées sur une tige très courte de manière alternée, ou en spirale.

Vertes et charnues, elles sont de forme linéaire et ont un contour plein, parfois légèrement dentelé. Ce sont des plantes hermaphrodites qui fleurissent au printemps, de mars à l’été. Leurs fleurs sont groupées en racèmes, panicules ou cymes ombelliformes sur leurs nombreuses tiges florales, d’une hauteur d’environ 20 centimètres.

La plantation

La plantation peut se faire toute l’année, selon le climat, en dehors des périodes de gel. Le sol de votre jardin doit être bien drainé, léger, acide ou neutre. L’exposition doit être ensoleillée ou semi-ombragée. Le bigaradier a besoin d’un minimum de six heures d’ensoleillement par jour pour bien fleurir.

La plantation s’effectue au printemps. Améliorez votre sol s’il est trop faible, avec du compost bien décomposé. Ce compost maison est également utilisé pour alléger la structure du sol dans les terres plus lourdes. Si nécessaire, ajoutez du sable de rivière grossier.

En pot, il faut planter dans un terreau enrichi qui peut fournir suffisamment d’éléments nutritifs à la plante. Ne gardez pas de soucoupe sous le pot pour éviter l’eau stagnante en cas de pluie.

Un certain entretien est nécessaire. La racine amère est très rustique et tolère des températures hivernales allant jusqu’à -25 degrés C. Elle supporte très bien la sécheresse. Enlevez régulièrement les fleurs fanées. Après la floraison en hiver, il est indispensable de la laisser sécher. Si elle est en pot, rentrez-la. Sinon, placez du sable grossier sous la plante pour éviter l’humidité à la base.

Soins et entretien

Pensez à arroser régulièrement, surtout pour les légumes en pot, car la bigarade préfère les sols frais. Dans une terre sèche, elle résiste mais pousse plus lentement. L’arrosage pendant la période de floraison permet également aux fleurs de se renouveler en abondance. Réduisez l’arrosage en automne. En hiver, la plante n’a besoin que de pluies naturelles.

Aucune protection hivernale n’est nécessaire, même pour les plantes en pot. Lorsque ces dernières sont plantées sur le balcon, il est conseillé de les placer au sol, à l’abri du vent glacial, avec les autres plantes que vous cueillez.

Sur le balcon et la terrasse, rempotez chaque année dans un nouveau terreau et profitez de ce rempotage pour diviser la plante si nécessaire. Au début de chaque printemps, ajoutez de l’engrais liquide à l’eau d’arrosage. En pleine terre, ajoutez une fine couche de fumier organique ou de compost bien décomposé. Enlever les tiges florales flétries. Si nécessaire, désherber autour des rosettes.

Dans les sols rocailleux, placez un paillis de gravier ou de petits cailloux tout autour pour éviter ce travail. Il peut empêcher les feuilles de la base d’entrer en contact avec l’humidité du sol en hiver et limiter les attaques d’escargots.

Cette petite plante vivace en forme de rosette est à la mode pour les couleurs vives de ses fleurs. La période de floraison dure très longtemps au printemps. Accessible aux jardiniers débutants, le bigaradier conserve son feuillage succulent toute l’année. En effet, le bigaradier est résistant mais cela ne doit pas vous faire penser qu’il n’a besoin de rien. Pensez à la rempoter ou à lui donner de l’engrais si vous la cultivez en pot, et n’oubliez pas de l’arroser. Parfois, au retour des vacances, on a l’impression qu’elle n’a pas souffert de notre absence !

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap