La fleur d’étoile illumine votre jardin en hiver et apporte de la joie à votre intérieur

L’Ipheion uniflorum, plus connu sous le nom d’étoile de printemps, est une adorable plante bulbeuse d’une quinzaine de centimètres de haut. On apprécie facilement son port étalé, inondé de petites fleurs étoilées bleu lavande pâle en mars. On peut facilement apprécier son port étalé, inondé de petites fleurs étoilées bleu lavande pâle en mars. Reconnu également sous le nom de Brodiaea milla ou Tristagma, cet Ipheion forme une touffe basale de 20 à 25 cm de long, et produit des feuilles linéaires rubanées, vert bleuté pâle, qui ressemblent à de l’herbe grossière.

De mars à mai, des fleurs solitaires, étoilées, bleu lavande pâle avec une nervure centrale plus foncée, virent au blanc, de 2 à 4 cm de diamètre, et exhalent une agréable odeur sucrée, un peu comme le miel. L’Ipheion uniflorum aime un sol bien drainé, léger, voire légèrement sec, en situation ensoleillée. Divisez les deux touffes compactes en septembre. N’oubliez pas de le protéger avec un léger paillis. Vous pouvez planter l’Ipheion uniflorum en groupes d’au moins 50 bulbes pour un effet de masse intéressant ou sous des arbustes à feuilles caduques qui fleurissent au printemps, accompagnés de plantes vivaces comme les crocus ou les narcisses. Aujourd’hui, dans cet article, nous allons faire la lumière sur la belle fleur étoilée, et vous pourrez apprendre ce qui suit : * Description * Espèces et variétés * Caractéristiques principales * Plantation * Culture en pot * Soins et entretien * Association

Description de la plante

La stellaire printanière est une jolie petite plante vivace à bulbe de la famille des Alliacea/Liliaceae. Elle fleurit tôt dès le mois de décembre en climat doux et pousse partout, sans nécessiter d’entretien. Ses fleurs étoilées et parfumées, bleues, blanches à mauves, s’épanouissent tôt chaque année et illuminent les zones ombragées du jardin en hiver. Cette plante d’Amérique du Sud pousse naturellement dans les prairies d’altitude et les rocailles d’Argentine. Dans ces régions, elle peut résister à des températures de -10 degrés à -15 degrés C sur une courte période. Les feuilles de l’Ipheion, également appelé “Ail des Incas”, sont comestibles. L’Ipheion apporte une touche de fraîcheur au jardin, aux côtés d’autres bulbes de printemps tels que les jonquilles, les anémones des bois, les jacinthes et les tulipes botaniques. Blanc pur, mauve rosé ou bleu cobalt, choisissez l’Iphéion qui vous convient pour réaliser de belles jardinières de printemps ou pour fleurir votre jardin de la fin de l’hiver à la fin du printemps

Espèces et variétés

Le genre comprend 10 espèces, dont la plus répandue est l’Ipheion uniflorum, qui porte des fleurs bleu lavande pâle. À partir de l’espèce type, on distingue aujourd’hui différents cultivars aux couleurs plus variées, comme l’Ipheion Uniflorum ‘Charlotte Bishop’, aux fleurs rose-violet, ‘Froyle Mill’, aux fleurs pourpres, ‘Wisley Blue’, qui est d’une teinte lilas-bleu. Les fleurs blanches distinguent ‘White Star’ et ‘Alberto Castillo’ La plante a un port luxuriant et bas, formant de beaux couvre-sol qui sont parfois envahissants. Cette petite plante bulbeuse se ressème parfois spontanément, mais surtout, elle se naturalise rapidement sur les talus, dans les rochers, ou les bordures. La période de floraison dure environ 2 à 3 mois, de février-mars à mai, à partir de décembre dans les régions à climat doux, avec un pic en mars et avril. Chaque bulbe produit plusieurs tiges florales bien dressées et minces, d’une hauteur de 10 à 30 cm

Caractéristiques principales

La fleur étoilée se compose de six pétales plus ou moins pointus (tépales), dont la taille et la couleur varient du blanc au bleu pâle ou au lilas, selon la variété. Certains Ipheions uniflorum ont de grandes fleurs étoilées d’un blanc pur, mais d’autres, comme ‘Wisley Blue’, ont des fleurs bleu lilas et ‘Rolf Fiedler’, qui a de petites étoiles rondes d’un bleu cobalt très brillant, sont un peu différents. Certaines sont striées avec des nervures médianes plus profondes, tandis que d’autres présentent de jolies nuances de bleu. À la fin de l’été, le bulbe produit une touffe dense de feuilles tombantes ressemblant à de l’herbe douce. En automne, les ipéions développent un feuillage caduc. En été, les feuilles jaunissent puis disparaissent. La plante entre alors dans une période de dormance

Plantation

Plantez ces petits bulbes à l’automne, idéalement en septembre ou octobre, en pleine terre ou en pot. Peu exigeants sur la nature du sol et l’exposition, les Iphéions forment rapidement des tapis fleuris. Ils se glissent partout, entre les plantes déjà en place, et peuvent s’étendre naturellement. De plus, ils créent de splendides effets de masse dans les pelouses, les prairies, les grands massifs, entre les vivaces, devant les arbustes, dans une rocaille, le long des murs, au soleil comme en sous-bois. Vous pouvez le planter dans un sol ordinaire, assez fertile, frais et bien drainé. De plus, la stellaire n’apprécie pas l’excès d’eau. Certaines tolèrent même la terre sèche en été. Moyennement rustiques (-10 degrés C -15 degrés C), dans les régions aux hivers rigoureux, paillez le sol pour les protéger. Elles font aussi de belles potées fleuries sur une fenêtre ou une terrasse. Elles s’épanouissent aux côtés d’autres bulbes printaniers précoces et faciles à entretenir, comme les crocus, les narcisses, les jacinthes ou les tulipes précoces

Culture en pot

Choisissez un emplacement ensoleillé sur la terrasse ou le balcon. Vous pouvez également planter des fleurs étoilées dans des pots et les installer ensuite dans le sol. Répandez d’abord une couche de billes d’argile au fond du pot pour assurer un drainage parfait. Remplissez ensuite le pot avec un mélange de terre de jardin, de terreau et de pouzzolane. Plantez serré (environ 10 bulbes par pot), en évitant que les bulbes ne se touchent, et couvrez deux fois la hauteur du sol. Veillez à arroser une à deux fois par semaine pendant la période de végétation. De plus, n’oubliez pas d’arrêter complètement l’arrosage pendant la période de dormance. Enfin, n’oubliez pas d’appliquer de l’engrais liquide une fois par mois

Soins et entretien

Les ipéions sont des plantes peu exigeantes qui ne demandent pas beaucoup de soins. Aucune taille n’est nécessaire. Dans les régions froides, prévoyez un paillage protecteur en hiver ou préférez une plante en pot. N’arrosez qu’en cas de sécheresse prolongée et évitez de couper le feuillage avant son jaunissement naturel. Nous vous garantissons une belle floraison l’année suivante. Pour un bel effet décoratif et spectaculaire, plantez-les en masse, par groupes d’environ 50 bulbes, en tapis fleuris. Pour les plantes en pot, arrosez une à deux fois par semaine et faites un apport d’engrais liquide une fois par mois si nécessaire. Protégez-les des limaces et des escargots, friands de pousses tendres. Au bout de cinq ans, vous devriez pouvoir diviser les touffes compactes et replanter les bulbes initialement plantés

L’association

Avec leur floraison éclatante, les Iphéions illuminent les espaces sombres de votre jardin en hiver. Ils se plaisent dans de nombreuses situations et se répandent lentement mais sûrement dans les jardins naturels sans jardiniers ou les jardins de week-end, comme tapis fleuri, pour décorer une rocaille ou en pot sur une terrasse ou un balcon. Polyvalents, ils peuvent être combinés et associés à une multitude de plantes qui, comme eux, demandent peu de soins et d’entretien. Les ipéions sont faciles à cultiver et sont assez robustes. Ces petits bulbes sont ravissants. Leurs fleurs courtes, étoilées et parfumées sont parmi les premières à s’épanouir dans l’année. De plus, ils tolèrent aussi bien le plein soleil que la mi-ombre. Sans entretien, ils se naturalisent très rapidement. Elles se cultivent aussi bien en tapis fleuris qu’en pots.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap