La fleur du désert et les étapes utiles pour la planter

La plante du désert, également connue sous le nom d’adelenium, est une fleur délicate à l’apparence étrange et à la floraison sensible. La rose du désert est une herbe rare qui peut plaire à tous les amateurs de plantes originales. La fleur de rose est utilisée en intérieur pour sa belle floraison. De plus, la plante est très décorative et ornementale. Elle résiste à la sécheresse et à la chaleur. De plus, elle ressemble à un petit baobab qui se couvre de fleurs en été.

Aujourd’hui, dans cet article, nous allons en apprendre davantage sur la belle fleur du désert

* Description de la fleur

* Plantation

* Culture

* Comment cultiver une fleur du désert en pot à l’intérieur ?

* Propagation

* Soins et entretien

* Ravageurs et maladies

Description de la plante

La rose du désert (adenium obesum) est une plante vivace succulente appartenant à la famille des apocynacées. Originaire des régions arides d’Afrique, l’adénium est une plante à la fois ornementale et atypique. Attention toutefois, la plante n’est pas rustique.

La plante présente une base renflée en forme de bouteille d’où émergent de courtes grappes de feuilles terminales d’un vert brillant : cette silhouette originale lui a valu le surnom de “baobab chacal”

En été, lorsque les conditions sont favorables, la plante se couvre de fleurs plates en forme de coupes ressemblant à celles du laurier-rose. De couleur rose, rouge ou plus rarement blanche, elles offrent un spectacle étonnant. Certains cultivars ont même des fleurs variées et doubles, comme les variétés ‘Blackbird’ ou ‘Leb Meu Nang’.

Plantation

L’adénium n’est pas une plante rustique, il faut donc la cultiver dans une serre, un jardin d’hiver ou une véranda où la température ne doit pas descendre en dessous de 10°C.

L’adénium ne supporte pas l’humidité excessive, qui peut rapidement entraîner sa disparition. Plantez-le dans un pot en terre cuite qui favorise l’écoulement de l’eau et permet les échanges gazeux. Au fond du pot, laissez une épaisse couche de billes d’argile équivalente à environ 20 % du volume total du pot.

Préparez un substrat composé de terreau, de terre légèrement calcaire et de perlite ou de sable de granulométrie moyenne. Placez votre adénium pendant plusieurs heures en plein soleil. L’arrosage doit être modéré en toutes circonstances et le mélange doit sécher complètement entre deux opérations.

En hiver, n’arrosez plus, sauf si la plante est cultivée en serre.

N’oubliez pas de ne jamais laisser d’eau dans la coupelle. Un manque d’arrosage est toujours préférable à un excès sur ce type de plante.

La culture

Pendant la saison de croissance, appliquez de l’engrais tous les 10 jours pour favoriser la floraison. On peut essayer de cultiver la rose du désert en plein soleil dans un sol très bien drainé. Si possible, sur un monticule dans un sol pauvre, pierreux ou sablonneux qui ne doit en aucun cas retenir l’eau.

L’adénium est une plante succulente, ses tissus sont donc sensibles au gel. Il faut donc la protéger en hiver, surtout en cas de froid. Attention au paillage qui pourrait retenir l’eau à la base de la plante et la faire pourrir. Il est préférable de l’entourer d’un voile d’hivernage.

Comment cultiver la fleur du désert en pot à l’intérieur ?

L’adénium doit être cultivé à l’intérieur, dans une pièce légèrement chauffée en hiver, de sorte que la température ne descende jamais en dessous de 12°C. Une serre, une véranda ou un appartement très lumineux peuvent faire l’affaire.

Plantez votre rose du désert dans un pot en terre cuite avec un trou au fond. N’oubliez pas de laisser une épaisse couche de billes d’argile ou de gravier au fond du pot pour assurer un bon drainage de l’eau.

Placez votre plante le plus près possible d’une source de lumière, en lui assurant quelques heures de plein soleil par jour. En été, vous pouvez progressivement sortir votre adénium en plein soleil pour qu’il profite de l’extérieur. Il doit être magnifique. Attention. Si l’été est pluvieux chez vous, mieux vaut l’abriter car il ne supporte pas l’excès d’humidité. Rentrez votre plante dès que la température descend en dessous de 15°C

La multiplication

L’ensemencement est la méthode de propagation la plus sûre. Vous devez l’effectuer au printemps dans une mini-serre chauffée à 21°C minimum dans un substrat très léger et en pleine lumière.

Le repiquage des plants en godets individuels s’effectue lorsqu’ils ont atteint une taille de 5 cm. Le bouturage des tiges est également possible mais plus aléatoire. En outre, vous pouvez l’appliquer en été après séchage de la plaie sur la tige, directement dans un seau contenant un substrat très léger.

Soins et entretien

La rose du désert demande très peu d’entretien. En intérieur, en appartement, il faut choisir un endroit lumineux, idéalement ensoleillé une bonne partie de la journée.

Vous devez pouvoir la placer à l’extérieur pendant l’été en évitant les endroits trop chauds car cela pourrait dessécher la plante, et un changement brusque pourrait la stresser.

Pour éviter que la plante ne pourrisse, l’arrosage doit être bien géré. En janvier et février, n’arrosez pas, la plante doit être en régime sec. De mars à septembre, arroser tous les 10 à 15 jours. D’octobre à décembre, un arrosage par mois suffit amplement. Ne laissez jamais l’eau stagner dans la soucoupe. Les feuilles ne doivent pas être mouillées.

La rose du désert apprécie d’être hivernée dans une pièce dont la température est comprise entre 12 et 15°C. Aucune taille n’est nécessaire. N’oubliez pas de supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure qu’elles apparaissent.

Ravageurs et maladies

Si vous voyez une masse cotonneuse blanche, il s’agit sans doute de la cochenille. Ce parasite s’installe lorsque l’environnement ambiant est trop sec et que la température est élevée. De plus, la rose du désert peut pourrir lorsque le sol est trop humide.

N’arrosez que lorsque la terre est aride et veillez à ce que votre pot ne laisse pas l’eau stagner près des racines, il doit être bien drainé et perforé au fond. Un apport régulier d’engrais limite les risques de maladies de la plante.

La rose du désert est également appelée “faux baobab” ou “lys des bulbes” Elle est originaire d’Afrique de l’Est et du Sud. Elle ressemble à un petit arbre miniature avec une sorte de renflement à son pied. C’est une plante très unique, apportant une petite note exotique, qui mérite d’être plus connue. La rose du désert est également cultivée sous forme de bonsaï. Les fleurs, qui peuvent être solitaires ou réunies en bouquets, apparaissent avant le feuillage. Elles ressemblent à celles du laurier-rose. Attention, la sève est toxique et peut provoquer des irritations de la peau. Il est recommandé de porter des gants pour l’entretenir. Ne la laissez pas à la portée des jeunes enfants et des animaux domestiques.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap