La jolie fleur de cône et ses bienfaits pour la santé

La fleur de cône est une belle plante herbacée vivace de la famille des marguerites. Communément appelée “Echinacea”, la fleur est souvent assimilée à la “Rudbeckia” Cependant, la fleur de cône a ses qualités, ses propriétés et sa fleur, qui sont purement originales. La fleur de cône est une plante médicinale très utile dans la prévention et le traitement des infections. La racine de la plante améliore généralement la capacité à combattre les infections des voies respiratoires inférieures, des voies urinaires, et à prévenir la grippe ou le rhume. La plante préfère les endroits ensoleillés pour se développer et peut être plantée seule ou en mélange dans un parterre de fleurs. Dans cet article, nous allons en apprendre davantage sur les propriétés spécifiques de la fleur de cône, notamment sur les points suivants

  • Description
  • Espèces et variétés
  • Utilisation
  • Plantation
  • Culture et soins
  • Propriétés médicinales
  • Effets secondaires

Description de l’échinacée

L’échinacée est une plante vivace qui peut atteindre jusqu’à 1 mètre de haut. Elle est connue pour être une plante aromatique, médicinale, mais aussi ornementale. Ses fleurs peuvent être jaunes, roses, rouges, orange ou même blanches selon les variétés et la floraison s’étend de juin à septembre. De plus, chaque fleur possède un cône central, parfois d’une couleur différente de celle des pétales. Le feuillage de la fleur de cône est caduc et de couleur verte. A maturité, cette plante peut atteindre 1,50 mètre de haut et 60 centimètres de large. L’échinacée appartient à la famille des astéracées comme les marguerites et les asters. La plante est originaire d’Amérique du Nord, où elle se plaît dans les plaines. Le nom du genre Echinacea vient du grec echino qui signifie “épine”, en référence au cœur de la fleur, qui est légèrement épineux. L’échinacée est parfois appelée à tort “rudbeckia pourpre” En apparence, le feuillage est le même, bien qu’il s’agisse de deux genres différents

Espèces et variétés

Le genre Echinacea comprend environ neuf espèces avec une large gamme de couleurs et de formes. La plus cultivée est sans doute Echinacea purpurea, une plante à la mode, dont il existe aujourd’hui plus de 100 variétés. Aujourd’hui, les fleurs ont gagné en diversité et en originalité. Cependant, certaines variétés ne sont plus rustiques et résistantes. Il existe un petit nombre d’autres espèces d’Echinacea, dont certaines sont également disponibles en quelques types

Utilisation au jardin

Jardin mellifère : Les fleurs d’échinacée sont très sucrées, comme le miel, et attirent de nombreux insectes pollinisateurs comme les abeilles. Si vous choisissez de faire un jardin ou simplement une zone d’attraction pour les abeilles, l’échinacée peut vous permettre de nourrir les insectes tout en profitant d’une plante à fleurs incroyable et abondante pendant l’été. Variez les couleurs de l’échinacée pour un résultat encore plus impressionnant. Plante refuge pour les oiseaux : En plus de nourrir les insectes pendant la saison estivale, les fleurs donnent des graines qui peuvent nourrir les quelques oiseaux de votre jardin pendant l’hiver. Vous cherchez des plantes idéales pour la biodiversité de votre jardin ? L’échinacée est là pour vous !

Plantation

Il est préférable d’exposer la fleur de cône à un ensoleillement suffisant. Elle pousse dans tous les types de sol, même si elle préfère les sols fertiles et bien drainés en été. Une fois bien établie, elle tolère très bien les périodes de sécheresse. Elle résiste également au froid des hivers rigoureux. Souvent vendue en pot, l’échinacée peut être plantée toute l’année au jardin, en dehors des périodes de gel et de sécheresse. Il faut semer les graines au printemps, en ajoutant du compost décomposé lors de la préparation du sol. En pot, adoptez un mélange riche qui garde la fraîcheur de la terre du jardin avec un peu de sable si vous pouvez vous en procurer

Culture et entretien

La fleur de cône est une plante destinée à tous les jardiniers, même débutants ! Une fois plantée, elle nécessite peu de soins. Tout d’abord, coupez régulièrement les fleurs fanées pour favoriser la production d’autres tiges florales. Ensuite, pour stimuler la floraison, il faut arroser pendant les périodes sèches. Comme pour de nombreuses plantes vivaces, la souche s’épuise au fur et à mesure qu’elle vieillit. Tous les cinq ans, déterrez les plantes au printemps, dès que leur végétation redémarre. Coupez ensuite les souches en plusieurs morceaux que vous pourrez replanter immédiatement. La fleur de cône est une plante à fleurs généreuse qui peut prospérer dans presque toutes les conditions, mais elle aime un peu de fertilisation. Veillez donc à faire un apport de compost à l’automne ou au printemps

Propriétés médicinales

L’échinacée est une incroyable plante médicinale. Elle aide à renforcer le système immunitaire, à lutter contre la fatigue chronique, les maladies hivernales, les virus, les bactéries, les parasites, et augmente la production de globules blancs très résistants. Son origine remonte à plus de 3000 ans d’utilisation par la médecine traditionnelle amérindienne, qui est largement reconnue comme l’une des plus anciennes médecines du monde. Des études scientifiques récentes ont mis en évidence de puissants bienfaits pour stimuler et renforcer l’ensemble de l’immunité et augmenter la production de lymphocytes T : des cellules tueuses très résistantes

Effets secondaires

Par précaution, il est conseillé d’éviter l’échinacée chez les jeunes enfants et les femmes enceintes. Certains effets secondaires rares augmentent l’élimination des toxines. L’échinacée est généralement bien tolérée, mais elle peut provoquer les effets secondaires suivants : maux de tête, vertiges, troubles gastro-intestinaux et réactions d’hypersensibilité (par exemple, éruptions cutanées). À fortes doses, elle peut être toxique pour le foie. L’échinacée est utilisée depuis des milliers d’années. Son utilisation et ses effets secondaires sont bien connus. La plante est sûre et utilisée quotidiennement par de nombreuses personnes aux États-Unis, au Canada et en Europe. Les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées (ou famille des marguerites) sont susceptibles de souffrir d’une allergie à l’échinacée. Pour certains scientifiques, la prise d’échinacée pendant la grossesse ou l’allaitement est sûre et sans danger. Au contraire, certains auteurs recommandent d’éviter l’échinacée en cas de grossesse, en raison de l’absence de données toxicologiques complètes L’échinacée est une plante essentielle contre les infections respiratoires hivernales. Non seulement la plante agit sur les globules blancs, mais elle assure une bonne répartition de ces derniers vers les organes concernés. Elle garantit un nettoyage efficace par stimulation lymphatique. La plante est facile à cultiver et peut égayer votre jardin avec sa petite couleur pourpre.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap