Les fleurs d’impatiens apportent de la gaieté et du charme à votre jardin en été

Les fleurs d’impatiens sont des plantes annuelles lumineuses qui méritent une place dans chaque jardin ! Les impatiens, également connues sous le nom d’impatientes ou de balsamines de jardin, sont l’une des rares plantes annuelles qui s’épanouissent à l’ombre partielle ou totale pour s’éclairer de leurs fleurs aux couleurs généralement vives.

Ces nouveaux hybrides sont plus réceptifs à l’exposition au soleil et aux maladies, ce qui élargit la gamme d’utilisations et de couleurs ! La fleur fleurit inlassablement de juin jusqu’aux premières gelées. Elle convient parfaitement aux massifs, aux pots, aux bordures et aux jardinières auxquels elle apporte vivacité, beauté et élégance.

L’impatiente est une plante au tempérament froid qui peut être cultivée comme annuelle ou comme vivace d’intérieur restée au chaud dans la maison ou sur la véranda où elle peut donner des fleurs même en plein hiver.

Aujourd’hui, dans cet article, nous allons voir comment cultiver et planter l’impatiens. Vous apprendrez ce qui suit :

* Description botanique

* Caractéristiques principales

* Où planter l’impatiens ?

* Quand et comment planter les impatiens ?

* Soins et entretien

* Ravageurs et maladies

Description botanique

L’impatiens est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des balsaminacées, originaire des forêts marécageuses ou des endroits humides et ombragés des régions tropicales et tempérées chaudes.

La fleur est cultivée comme plante annuelle dans le jardin dans certaines régions ou comme plante d’intérieur. En outre, les impatiens sont des plantes vivaces non rustiques qui ne résistent pas aux hivers froids et périssent dès les premières gelées. Le genre compte plus de 900 espèces. L’impatiente est une touffe buissonnante à croissance rapide qui atteint une hauteur moyenne de 25 à 80 cm en quelques mois.

Les tiges sont facilement cassantes, épaisses et rigides, parfois teintées de rouge, et portent de nombreuses feuilles alternes, opposées ou verticillées de 2 à 20 cm de long, portées par un long pétiole. Ce feuillage luxuriant, charnu et brillant, parfois légèrement translucide, est couvert de nombreuses fleurs de juin jusqu’aux premières gelées du jardin.

Caractéristiques principales

Les impatiens ont un diamètre de 2 à 6 cm et sont composées de cinq pétales en forme de cœur. Semi-doubles ou doubles, leur forme ressemble à celle de minuscules camélias, simples et aplaties, parfois en forme de casque ou avec un éperon recourbé comme chez la singulière impatiente niamniamensis aux fleurs crochues comme chez le bec de perroquet. La forme des fleurs diffère selon les variétés et les hybrides.

Uniques ou bicolores, elles offrent une infinité de couleurs vives et chatoyantes, parfaitement mises en valeur par le feuillage dense.

Elles se déclinent dans des tons pastel, voire chatoyants, allant du blanc pur, du violet et du bleu lavande, en passant par toutes les nuances de rose et de rouge, d’écarlate et de cramoisi, jusqu’au jaune ou au corail. D’une texture soyeuse et veloutée, les pétales de certaines impatiens sont subtilement marbrés ou marginalisés ou présentent une gorge tachée d’un ton contrasté. Cette plante vivace et froide ne résiste pas aux basses températures.

Où planter les impatiens ?

L’impatiens est une plante vivace gélive qui ne résiste pas au froid et qu’il faut rentrer en hiver car elle meurt à partir de 0 degré.

Vous pouvez sortir les pots par beau temps dès que la température dépasse 15 degrés C, et le gel n’est plus un problème.

Même si les variétés hybrides récentes sont plus tolérantes au soleil, l’impatiente reste une des valeurs sûres de la gamme des fleurs d’ombre d’été, la seule annuelle capable de fleurir à l’ombre totale. Les hybrides résistent relativement bien à une exposition non brûlante si leurs racines restent fraîches pendant l’été.

En pot à l’extérieur, protégez-les du vent. Comme toute plante tropicale, elle aime les milieux humides et peut être particulièrement à l’aise dans une serre ou une véranda et à l’abri des courants d’air. Elle est facile à cultiver dans un sol frais, humide et bien drainé, car elle ne supporte ni la sécheresse ni l’humidité stagnante.

Quand et comment planter les Impatiens ?

La plantation de nos Impatiens en mini-mottes se fait au printemps, d’avril à mai, voire en juin, selon les régions, dans tous les cas après les dernières gelées, en pleine terre ou en pot. La plantation sous abri est possible dès le mois de mars.

En pleine terre – Comptez environ 8 à 10 plants par m2, espacés d’au moins 20 cm en tous sens. Vous pouvez planter en nombre pour obtenir de grandes nappes fleuries sous les arbres, par exemple. Plantez-les en quinconce. Le sol doit être fertile et bien drainé.

En pot – La plupart des impatiens sont les rois des pots d’été ! Mélangez-les ! Espacez les mini-gousses d’impatiens de 20 à 25 cm pour obtenir une composition dense et vivante.

Soins et entretien

L’impatiens est une plante à fleurs annuelle qui ne nécessite pas de soins et surtout presque pas d’entretien. Il convient d’ajouter régulièrement de l’engrais et d’arroser.

En pleine terre – L’impatiens ne supporte pas la sécheresse. L’arrosage doit être régulier, surtout s’il ne pleut pas ou si le temps est sec, mais sans excès. Il faut arroser une à deux fois par semaine, car ses racines sont sensibles à l’excès d’humidité qui provoque le pourrissement des racines. Enlevez régulièrement les fleurs fanées et les tiges sèches pour lui conserver un bel aspect et stimuler la floraison.

En pot – Avec sa croissance rapide, il faut l’arroser une fois par semaine, laisser sécher la terre entre deux arrosages et éviter tout risque de pourriture. Pensez à ne pas laisser l’eau stagner dans les soucoupes. Si nécessaire, placez les pots sur un lit de billes d’argile pour augmenter le niveau d’humidité de l’air dont cette plante tropicale a besoin à l’intérieur.

Ravageurs et maladies

Résistante aux maladies, l’impatiente ne craint pas grand-chose. En extérieur, pensez à la protéger des limaces qui apprécient son jeune feuillage et lisez nos conseils pour éloigner les gastéropodes !

Evitez les excès d’eau qui peuvent provoquer une pourriture grise (Botrytis) du collet, de la tige centrale et des boutons floraux. En cas d’infection, rempotez dans un mélange drainant, non détrempé, et arrosez avec parcimonie.

Les impatients cultivés en serre ou en véranda sont sensibles aux araignées rouges qui se développent dans une atmosphère chaude et sèche et provoquent le jaunissement puis la chute des feuilles. Pulvérisez régulièrement de l’eau non calcaire sur le feuillage afin de maintenir un environnement humide autour du pot et de prévenir les attaques. En cas d’infestation, pulvérisez de l’eau savonneuse.

En intérieur, elles peuvent également être attaquées par les pucerons et les aleurodes (mouches blanches) durant l’été.

Les impatiens sont l’une des plantes annuelles lumineuses capables de fleurir à l’ombre totale ! La fleur s’épanouit dans des couleurs brillantes ou douces pendant les six mois les plus charmants de l’année. De plus, elle peut fleurir et s’épanouir dans la maison ou sur la véranda tout au long de l’année. Très florifère, à croissance rapide, elle est d’une beauté incroyable, que ce soit en pleine terre ou en pot. Star des jardinières ou des conteneurs, elle est aussi indispensable au premier plan d’un massif, dans une plate-bande ombragée, ou pour éclairer l’ombre d’un sous-bois.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap