Les jonquilles : La fleur de naissance du mois de mars qui annonce le retour des belles journées ensoleillées

La jonquille symbolise la renaissance, le respect, la considération, l’amour et l’espoir. C’est la première fleur du printemps et la fleur de naissance du mois de mars. En outre, elle fait partie des meilleurs bulbes à planter au printemps.

Les jonquilles, ou narcisses, sont des plantes à la mode que l’on trouve dans la plupart des jardins. Son parfum agréable en fait un choix idéal pour l’intérieur et l’extérieur.

Ces plantes sont des vivaces à bulbe très faciles à cultiver. Elles nous séduisent par leur floraison printanière lumineuse, dans les tons blancs ou jaunes, parfois orangés. Elles poussent un peu partout et se naturalisent rapidement.

Les jonquilles se déclinent en de nombreuses couleurs qui peuvent être combinées ou associées à d’autres bulbes de printemps, comme les jacinthes ou les tulipes. La jonquille est un bulbe rustique que l’on aime installer dans son jardin ou dans son salon.

Découvrez nos conseils pour les planter et les cultiver, en pot ou en pleine terre. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus :

* Description

* Où planter les jonquilles ?

* Comment et quand les planter ?

* Arrosage et engrais

* Soins et entretien

* Ravageurs et maladies

Description de la jonquille

En général, la jonquille désigne les narcisses à grandes trompettes. La fleur de naissance du mois de mars, également appelée jonquille, est reconnue pour sa couleur jaune et son odeur particulière. Par ailleurs, la plante appartient à la famille des Amaryllidaceae. Elle est originaire des régions méditerranéennes.

Les belles jonquilles sont utilisées dans le monde entier comme plantes décoratives. Ses couleurs variées sont à couper le souffle et vous laissent sans voix. En Angleterre, la fleur de naissance de la jonquille est connue sous le nom de Lys de Carême, car elle fleurit pendant le Carême.

Aujourd’hui, il existe plus de 50 variétés de jonquilles. Il s’agit d’une plante vivace avec un bulbe et un feuillage caduc. En revanche, toutes les parties de la plante sont toxiques. La taille varie entre 15 et 50 cm. Néanmoins, les jonquilles sont résistantes aux gelées supérieures à -15°C. N’hésitez pas à les planter en bordures, en massifs, en rocailles ou en pots.

Où planter les jonquilles ?

Plantez vos jonquilles au début de l’automne, idéalement entre septembre et novembre. Il est toutefois possible de les planter jusqu’en décembre.

Pour certaines variétés, comme ‘February Gold’, n’attendez pas, plantez-les dès septembre ! Vos jonquilles peuvent se développer en plein soleil ou à mi-ombre. Vous pouvez les planter au pied d’arbres à feuilles caduques, dans un sous-bois ou une pelouse. Elles sont peu exigeantes et peuvent s’épanouir partout. Contrairement à d’autres bulbes qui pourrissent rapidement, les jonquilles supportent bien l’humidité hivernale. Elles poussent bien même dans des sols lourds ou argileux.

Les narcisses aiment les sols plutôt frais, voire humides en hiver et au printemps, mais après la floraison, ils apprécient les terrains secs pour l’été.

Evitez de les planter près d’un endroit où vous allez retravailler le sol, ou de planter d’autres plantes pour ne pas les abîmer avec une bêche. De même, il est préférable de marquer l’emplacement à l’aide d’un bâton ou d’un piquet.

Comment et quand les planter ?

N’hésitez pas à les planter en groupe pour former de gros massifs assez denses. Pour un aspect convenable, composez des bouquets uniformes avec une seule variété, plutôt que de mélanger plusieurs types. Respectez une distance d’environ 10 centimètres entre chaque bulbe. Pour un effet très naturel, vous pouvez les disposer au hasard en les jetant et en les plantant là où ils tombent.

Commencez par creuser un trou de 10 à 15 centimètres de profondeur. Il est conseillé de planter les bulbes à une profondeur égale à trois fois leur hauteur. De cette façon, les plus gros peuvent être plantés un peu plus profondément que les plus petits. N’hésitez pas à utiliser un plantoir à bulbes. Ensuite, placez le bulbe dans le bon sens, la pointe vers le haut. Vous pouvez rassembler trois ou cinq bulbes dans le même trou pour former des touffes.

Une fois la plantation terminée, nous vous conseillons d’appliquer un paillis de feuilles mortes.

Arrosage et engrais

En pleine terre, les jonquilles n’ont pas besoin d’eau avant la floraison. Veillez à ne pas placer les bulbes dans un sol trop argileux ou trop humide pour éviter qu’ils ne pourrissent. Après la plantation, recouvrez les bulbes d’un paillis fertilisant ou d’un lit de feuilles sèches.

Lorsque les jonquilles fleurissent, veillez à ce que le sol soit humide, car cela favorise la floraison. Une fois les tiges défleuries, ne coupez pas le feuillage avant qu’il ne jaunisse. Cela permet aux bulbes d’être nourris et de démarrer la saison suivante. Vous pouvez également attacher les tiges de feuilles sur elles-mêmes afin qu’elles ne soient pas trop visibles dans les massifs printaniers.

En pot, il n’est pas nécessaire d’arroser abondamment les bulbes forcés. Une simple pulvérisation sur le substrat pour maintenir l’humidité devrait suffire.

Soins et entretien

Une fois la floraison terminée, il est préférable d’enlever les fleurs fanées afin de ne pas épuiser la plante sans précaution. Vous pouvez également ajouter un engrais riche en potassium. Laissez le feuillage se faner de lui-même.

Couper le feuillage trop tôt peut compromettre la floraison de l’année suivante. Nous vous conseillons de diviser vos jonquilles tous les quatre ans, voire un peu plus la première année si la floraison s’épuise ou si les touffes deviennent trop denses.

Il est inutile d’arroser les jonquilles en été car le bulbe est en dormance. En revanche, il ne faut pas hésiter à arroser les jonquilles à floraison tardive au printemps si le temps est sec.

Les narcisses ne nécessitent pratiquement aucun entretien. Ils poussent très bien tout seuls. Les rongeurs ne s’attaquent jamais à leurs bulbes car ils sont toxiques ! Vous pouvez même planter les jonquilles à côté d’autres bulbes, comme les tulipes, pour les protéger. Il est intéressant de noter qu’elles se combinent à merveille.

Ravageurs et maladies

Les jonquilles ont peu d’ennemis, à part les mulots qui adorent grignoter les bulbes dans le sol. Pour les combattre, plantez les bulbes dans des paniers en plastique enterrés.

Choisissez des bulbes sains avant de les planter en pot ou en pleine terre et soignez les trous de plantation de la jonquille. Ajoutez du sable si nécessaire pour éviter que l’excès d’humidité ne provoque la pourriture grise des bulbes.

Les jonquilles sont également très peu sensibles aux maladies. Elles sont parfois attaquées par la mouche du narcisse (Merodonequestris), dont les larves mangent les bulbes. Vous pouvez protéger vos jonquilles en paillant le sol en automne pour empêcher les adultes de pondre et donc les vers d’apparaître. Les limaces peuvent également grignoter les pétales.

La jonquille est une belle fleur qui fleurit au début du printemps. Elle se caractérise par des fleurs solitaires ou en grappes avec des fleurs simples, doubles ou en trompette. La jonquille est arrivée en Europe à la Renaissance. Elles sont faciles à cultiver, que ce soit en pot ou en pleine terre. Il est même possible de forcer les bulbes à fleurir tôt dans la saison et de profiter de leur parfum tout au long de l’année.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap