Soins aux bonsaïs : Créer la plante parfaite

Les bonsaïs sont en fait une version miniature d’un grand arbre. Ils sont cultivés dans des pots décoratifs et constituent d’excellentes plantes d’intérieur. À l’origine, les bonsaïs étaient une ancienne forme d’art japonais. Certains types de bonsaïs sont familiers à de nombreuses personnes. L’un des plus courants est le Jade. Les ficus sont également faciles à trouver et constituent un excellent choix pour les débutants. Ils sont assez indulgents, ce qui permet d’apprendre à s’occuper d’un bonsaï.

Maintenir une plante miniature est un véritable défi. Il est dans leur nature d’essayer de grandir jusqu’à leur pleine maturité. Mal entretenu, un bonsaï meurt ou se développe de manière incontrôlée. Si vous commencez votre voyage en bonsaï, quelques recherches de base peuvent vous aider à garder votre plante en vie.

Dans ce billet, nous allons discuter de ce qui suit :

* La culture des bonsaïs

* L’arrosage

* Placement des bonsaïs et plus encore !

Culture des bonsaïs

L’entretien des bonsaïs varie selon le type de plante. Certaines plantes ont besoin de plus de soleil ou de moins d’humidité que d’autres. Pour une croissance optimale, il faut apprendre à connaître sa plante et ses besoins. Toutefois, il existe quelques règles de base à respecter. Comprendre la culture des bonsaïs d’intérieur (arrosage, emplacement, humidité, etc.) peut aider le débutant à savoir quel type d’information rechercher.

L’arrosage

Comme pour toutes les plantes, l’arrosage est essentiel. Lorsqu’il s’agit de plantes d’intérieur, il est encore plus impératif d’arroser correctement. Les plantes qui vivent dans un pot dépendent entièrement de la personne qui s’occupe d’elles pour réguler l’approvisionnement en eau. L’arrosage excessif et l’arrosage insuffisant sont tous deux préjudiciables à la plante.

Lorsque vous arrosez un bonsaï, versez toujours l’eau dans le sol et non sur les feuilles. L’objectif est de fournir au système racinaire une quantité d’eau suffisante. Il est essentiel de ne pas laisser le sol se dessécher complètement entre deux arrosages. Il vous faudra probablement du temps pour apprendre à quelle fréquence la plante a besoin d’être arrosée. Dans les endroits plus chauds et plus ensoleillés, le bonsaï aura besoin d’être arrosé plus fréquemment. Le meilleur moyen de vérifier la teneur en eau du sol est d’utiliser un humidimètre. L’humidimètre peut lire exactement la teneur en eau du sol et vous indiquer si la plante a besoin d’être arrosée ou non. Si vous êtes débutant, il n’est pas nécessaire d’acheter cet appareil. Une autre façon de vérifier le niveau d’humidité consiste à enfoncer son doigt dans le sol. Vous saurez ainsi si la terre est encore humide ou si elle se dessèche. En tant que débutant, observez votre plante et contrôlez-la régulièrement. C’est la seule façon d’apprendre ce dont votre bonsaï a besoin.

Le fond du pot de votre bonsaï doit être pourvu de trous de drainage. Arrosez abondamment jusqu’à ce que l’humidité s’écoule par les trous du fond. Cela devrait permettre à la plante de disposer d’une quantité d’eau suffisante. La méthode d’arrosage est également importante. L’eau doit être appliquée légèrement et sous forme de douche. Si l’eau est appliquée avec trop de force, la terre risque d’être remuée et de déborder sur les bords du pot. Ce n’est pas seulement un désordre, mais il faut aussi ajouter de la terre dans le pot.

Placement des bonsaïs

Sous des températures et des climats plus chauds, les bonsaïs peuvent être conservés à l’extérieur. Placez-les sur le balcon, le patio ou dans le jardin, à un endroit où ils recevront le soleil du matin et l’ombre de l’après-midi. Comme la plante vit à l’intérieur une partie de l’année, il est essentiel de ne pas la placer trop au soleil. Le choc de vivre en plein soleil de l’après-midi peut tuer la plante. Elle peut aussi vivre tout l’été en plein soleil et mourir lorsqu’elle est rentrée à l’intérieur pour l’hiver. Votre objectif est de réguler l’ensoleillement et la chaleur que reçoit la plante.

Lorsque les températures fraîches arrivent, ou si vous vivez dans une région où le climat est hivernal, votre bonsaï doit être rentré à l’intérieur pendant cette période de l’année. Le bon moment pour le rentrer est lorsque la température se situe entre 40 et 50 degrés Fahrenheit (4-10 degrés Celsius). Il est préférable de placer votre bonsaï sur un rebord de fenêtre orienté vers le sud. Si vous n’êtes pas exposé au sud, il peut être judicieux de placer votre bonsaï sous une lampe de culture. Une lampe de culture peut également être une bonne idée si vous vivez très au nord, où les hivers sont extrêmement froids.

L’humidité

L’humidité, ou la teneur en eau de l’air, est une autre variable cruciale dans la culture des bonsaïs. Pendant les mois les plus froids, l’humidité de l’air a tendance à diminuer. Le problème est que les bonsaïs aiment l’humidité. Pour créer cet environnement, essayez de placer votre pot sur un plateau peu profond. Remplissez le plateau de galets décoratifs, puis remplissez-le d’eau. L’eau contenue dans le plateau s’évapore lentement et constitue une source d’humidité pour votre bonsaï.

Le pincement

Le pincement est le moyen de maintenir votre arbre à une taille miniature. Si vous ne le faites pas, la plante deviendra trop grande et dépassera de loin la taille d’un bonsaï typique. Les nouvelles pousses doivent être pincées (taillées), mais jamais entièrement supprimées. La plante a toujours besoin d’un peu de nouvelles pousses pour rester en bonne santé. Pendant les mois chauds, la plante est en pleine croissance et il faut donc la pincer davantage. Pendant les mois d’hiver, l’entretien est un peu moins fréquent. Chaque type de bonsaï pousse à son rythme. Observez vos plantes et adaptez la fréquence des pincements à leur croissance.

La fertilisation

La plupart des gens associent la fertilisation à une meilleure croissance. C’est vrai, mais l’engrais sert aussi à maintenir la plante en bonne santé et verte. Les bonsaïs poussent dans une quantité minimale de terre. C’est pourquoi les nutriments disponibles sont limités. L’engrais doit donc être ajouté à petites doses. La plupart des engrais universels conviennent parfaitement. Cependant, ne les appliquez pas à pleine dose. Diluez-les à la moitié de leur puissance indiquée. Il est recommandé d’apporter de l’engrais à votre bonsaï une fois par mois pendant la période de croissance maximale. Pendant la période de dormance, ne pas fertiliser la plante, elle n’en a pas besoin.

[instagram-feed feed=1]
To top
EnglishSpanishFrenchDeutscheItalianPolskiePусскийSitemap